À compter du 1er février, la maison de la culture Maisonneuve sera l’hôte d’une exposition un peu particulière. Il s’agit de Mix tape, un projet de l’artiste visuel Guillaume Meunier et de l’artiste de multimédia Maxime Damecour. Alors que le premier crée des œuvres de tape art, le deuxième fait du mapping. Mais qu’est-ce que c’est que tout ça? Eh bien, c’est exactement pour répondre à cette question que nous avons communiqué avec Guillaume Meunier.

Passe-moi le tape

Guillaume Meunier a commencé à faire du tape art il y a environ deux ans. Il n’était pas pour autant étranger aux rubans adhésifs de toutes sortes. Étant technicien de scène, il a souvent utilisé des rubans pour marquer des endroits sur scène ou pour sécuriser des fils. L’idée d’en faire une pratique artistique n’est venue que plus tard : « Ça a déboulé vite. Au début, je recyclais des vieux canevas et je les recouvrais avec du tape que je ramassais en tournée. Je me suis amusé avec ça pour faire de la déco. Les gens ont vu le résultat et ont trouvé ça cool. Puis, j’ai rencontré les gens de Mapp Mtl et, avec eux, j’ai commencé à faire des évènements live. J’ai fait des évènements avec Clairs-obscurs au Musée des beaux-arts et c’est comme ça que j’ai rencontré Maxime. »

Pour ceux qui ne connaissent pas le mouvement, le tape art est né dans les années 1960 comme alternative moins dommageable que la peinture en bonbonne. Ce sont des artistes de rue qui ont été les premiers à utiliser du ruban adhésif pour dessiner des formes et des visages. Plusieurs types de ruban sont utilisés. Meunier, pour sa part, utilise essentiellement ce qu’on appelle du tape caméra, qui vient en une multitude de couleurs.

Crédit : Guillaume Meunier

Une exposition qui se construit à deux

« Ce qui m’a surpris et m’emballe, c’est que Maxime utilise une autre technique. Plutôt que de créer une boîte dans laquelle tu peux dessiner, il anime les objets. C’est du design graphique animé. Quand on fait des activités sans ligne directrice avec les gens, ça donne des résultats surprenants, parfois artistiques, parfois assez comiques. » Les deux coéquipiers se sont rencontrés grâce à Mapp Mtl et, depuis, ils ont organisé plusieurs évènements ensemble.

D’ailleurs, l’exposition Mix tape n’aura pas de vernissage mais plutôt un finissage, puisque l’œuvre se construira à mesure que défileront les semaines du mois de février. De plus, le duo recevra des groupes de jeunes qui viendront créer en leur compagnie et verront leurs œuvres être animées sur les murs de la maison de la culture Maisonneuve. Les activités auront lieu tous les mardis pour finalement culminer par le finissage qui se tiendra le mardi 27 février, de 17 h à 19 h.

Voilà une activité particulière qui évoluera tout au long du mois de février. Venez vous initier à cet art de rue qui a fait sa niche dans les installations culturelles!

Du 1er février au 4 mars 2018 à la maison de la culture Maisonneuve. Pour plus d’information, visitez le https://www.accesculture.com/activite/Mix_tape.