« Cultiver notre nourriture et nourrir notre culture », voilà ce qui tisse l’idée derrière l’Épicerie Musicale, une activité ludique alliant culture et agriculture à découvrir au début du mois d’août dans Mercier—Hochelaga-Maisonneuve.

Présenté dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée, ce concept innovant permet aux artistes et agriculteurs de partager, auprès des citoyens, leurs œuvres inédites et saveurs originales aux quatre coins de Montréal. De ce tour estival de 23 dates à travers la métropole, la structure ambulante fera escale au patio culturel Mercier-Est les jeudi 9 août entre 17 h et 19 h et dimanche 12 août de 14 h à 16 h, et le vendredi 10 août de 11 h 30 à 14 h au patio culturel Hochelaga-Maisonneuve.

L’Épicerie Musicale, une blague devenue concept

Les occasions ne manquent donc pas de découvrir cette idée novatrice de Jérôme Minière qui a germé en 2010 lors du lancement de son album Le Vrai Le Faux. « On avait présenté un saucisson musical avec un code de téléchargement, précise le musicien français. C’était un peu une blague, mais aussi un questionnement sur le format de la musique qui se dématérialise de plus en plus ». Deux ans plus tard, ce format « nourrissant » a finalement été présenté aux Escales Improbables de Montréal qui organise des rendez-vous pour découvrir des installations, des spectacles, et toutes sortes de dispositifs improbables à différents moments de l’année.

Brancher son casque dans une patate

Alliant culture et agriculture, le projet s’est depuis l’an dernier bonifié et se présente comme un tremplin pour des artistes émergents locaux. Totalement gratuit d’accès, l’Épicerie Musicale met en lumière le travail d’artisans musicaux et agricoles par des installations et performances festives et créatives! À travers ses étals, ce ne sont pas moins de 16 œuvres originales réalisées par 16 artistes locaux qui s’écoutent au milieu des fruits et légumes. En ce qui concerne la programmation, l’Épicerie Musicale s’est doté d’un commissariat qui permet à l’événement d’être
« le reflet d’une production locale » en proposant une variété de genres musicaux à l’image des produits que l’on retrouve dans un marché agricole.

En parallèle de paniers garnis, des rencontres avec certains musiciens sont au programme tout comme le fruitilégumifi, une technologie « révolutionnaire » qui consiste à re-connecter, de façon originale, le public à l’artiste en branchant par exemple son casque dans une patate. « Cela fait partie de la poésie de mêler fruits et légumes à la technologie », dit Jérôme Minière en riant.

Une nouvelle expérience du marché

Que ce soit du côté de Mercier ou d’Hochelaga-Maisonneuve, attendez-vous à repartir de votre expérience avec un panier garni de fruits et légumes jumelés à des chansons introuvables sur le marché numérique.

Ne manquez donc pas cet événement gratuit qui aura lieu aux patios culturels Mercier-Est et Hochelaga-Maisonneuve entre le 9 et le 12 août en présence d’Ariane Bisson McLernon (Lesser Evil), Erik West Millette, Jean-Marc Bouchard (Quasar) et Jérôme Minière ainsi que du Panier Futé Coop dont la mission est de lutter contre les situations de précarité, d’isolement et d’exclusion en s’attaquant aux iniquités entourant l’accès à l’alimentation.