Ce samedi 16 novembre à 13 h 30, les jeunes de 9 à 12 ans sont invités à un atelier de programmation avec la Code Mobile! Pour en savoir plus, rencontre avec Jayne Mandat, responsable des communications pour la Code Mobile de Montréal et également animatrice de l’atelier.

Un atelier participatif et inclusif

« Ça va être un atelier de programmation via le programme Scratch. C’est un logiciel qui permet entre autres de créer des jeux vidéo et des animations », explique Jayne Mandat. « C’est très facile pour les enfants, car ça se manipule avec des blocs et des couleurs. L’atelier va durer une heure et demie et tous les enfants auront accès à un ordinateur pour participer à l’atelier dont le but est de créer un jeu vidéo. » Et d’ajouter: « Ils sont vraiment contents, et comme Scratch est une application gratuite, ils peuvent y retourner en tout temps; à l’école, à la bibliothèque ou à la maison. On les pousse vraiment à continuer cet apprentissage. »

L’importance d’initier les plus jeunes

« Dans les années à venir, tous les emplois qui seront créés permettront un accès à la programmation et au code. On veut vraiment donner une longueur d’avance aux personnes qui sont moins représentées, qui n’osent pas y aller à cause du manque de représentation, ou qui n’ont pas l’opportunité de s’inscrire dans des programmes classiques », indique Jayne Mandat. « On essaie de présenter des ateliers essentiellement réservés aux filles en établissant, par exemple, des partenariats avec d’autres organisations, comme le Mouvement Montréalais Les Filles & le code, pour essayer de rejoindre plusieurs jeunes filles afin qu’elles s’intéressent à ce domaine. »

La Code Mobile

La Code Mobile est l’un des outils dont dispose l’organisme Canada en programmation. « C’est comme un laboratoire informatique sur quatre roues. C’est un gros camion avec des ordinateurs, des robots et plein d’autres choses pour qu’on puisse se déplacer et offrir des ateliers à toutes les communautés du Canada », explique la responsable. « Notre but, c’est d’aller rejoindre les communautés qui n’ont pas beaucoup d’accès à ces opportunités-là et qui sont aussi moins représentées dans le domaine des technologies. On va souvent aller rechercher les communautés autochtones, les minorités visibles, et les jeunes filles, par exemple. »

L’OBNL Canada en programmation a d’ailleurs été fondé en 2011 à l’initiative de quatre femmes. « Elles voulaient avoir des compétences en programmation, mais elles ne trouvaient pas d’opportunités d’apprendre dans un environnement inclusif, donc elles ont commencé par proposer ce type d’atelier. Elles ont vu qu’il y avait beaucoup de demandes, notamment de la part d’autres femmes. Elles ont commencé avec le programme Ladies learning code, puis ça s’est décliné pour les enfants, les ados, et plus récemment pour les professeurs et évidemment via la Code Mobile. »

Les inscriptions à l’atelier peuvent se faire directement au comptoir de la bibliothèque ou au 514 872-3666.

Si vous désirez en savoir plus sur la Code Mobile et Canada en programmation, vous pouvez visiter le site de l’organisme.