La Ville de Montréal a mis en branle, en 2013, un projet d’agrandissement et de rénovation de la bibliothèque Maisonneuve, située dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, dans un désir d’agrandir et de rendre plus accessible ce bâtiment historique avec davantage de commodités pour les citoyens du quartier et les Montréalais. Découvrons plus avant l’histoire de ce bâtiment ainsi que ses attraits en s’offrant une visite virtuelle des lieux!

L'Institut du Radium occupant l'ancien Hôtel de Ville de Maisonneuve (1930). Source: Archives des Soeurs Grises de Montréal.

L’Institut du Radium occupant l’ancien Hôtel de Ville de Maisonneuve (1930). Source: Archives des Soeurs Grises de Montréal.

«C’est un bâtiment qui a de l’histoire. À une époque, ce fut l’Hôtel de Ville de la Cité de Maisonneuve jusqu’à sa fusion avec Montréal, à une autre, un centre de traitements, l’Institut du radium, de 1927 à 1967, où on va traiter des cancers à l’isotope de radium. C’est entre autres ici que La Bolduc a reçu, au cours de l’année 1937, de fréquents traitements de radiation. Ensuite, ça deviendra un édifice de bureaux municipaux pour la taxe d’eau, puis une bibliothèque accueillant la première maison de la culture Maisonneuve», nous a expliqué Réjean Charbonneau, directeur-archiviste de l’Atelier d’histoire de Mercier−Hochelaga-Maisonneuve, qui s’est fait un plaisir de nous raconter l’histoire du quartier lors de notre visite des lieux.

Le bâtiment, d’influence beaux-arts de Paris du XXe siècle, fait actuellement 865 mètres carrés. Une fois les travaux du projet d’agrandissement réalisés, ce sont 1 700 mètres carrés qui seront ajoutés à sa superficie initiale. «Nous souhaitons un lieu plus accueillant, plus aéré aussi, où on aimerait retrouver des salles de réunions et d’animations, par exemple, bref plus de lieux de rencontre. C’est une transformation pour que la bibliothèque devienne un second chez soi. Nous visons aussi des ajouts aux collections actuelles, des jeux vidéo, des documents de plus, et peut-être même un espace café, des espaces sociaux, une agora et une salle communautaire, entre autres choses», nous a indiqué Amélie Harbec, chef de section de la bibliothèque Maisonneuve.

« Ce projet d’agrandissement et de rénovation sera réalisé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal, lequel implique l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, bien sûr, mais aussi la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications du Québec. La nouvelle bibliothèque devrait voir le jour en 2020. Les citoyens et les organismes du quartier ont déjà été invités à participer à des sondages et à des ateliers de codesign, dans le cadre de ce projet d’envergure. D’autres activités à l’intention des usagers et des citoyens sont également prévues afin de leur permettre de se prononcer sur l’avenir de ce lieu. Nous souhaitons offrir un lieu ouvert et accessible à la communauté, mais nous tenons aussi à rendre hommage à l’histoire de ce bâtiment en conservant l’architecture et les éléments patrimoniaux qui le rendent si unique », a ajouté Amélie Harbec.

Beaucoup d’éléments d’architecture ont été conservés de leur époque d’origine. On pense notamment aux frontons, aux colonnades, aux sublimes vitraux et aux escaliers massifs. Parmi les détails, on y retrouve une mosaïque qui représente les armoiries de la cité de Maisonneuve, deux vitraux qui sont d’intérêt patrimonial et qui seront justement restaurés dans le cadre des travaux, ainsi que des portes en bronze monumentales et massives. D’influence beaux-arts, mais surtout fort influencée par la néo-classique, l’architecture de la bâtisse rappelle le style du Château Dufresne, situé rue Sherbrooke.

La bibliothèque Maisonneuve, un lieu chargé d’histoire qui promet de devenir votre second chez vous bientôt!