Depuis une dizaine d’années, Marco Calliari s’efforce de bâtir des ponts entre l’Italie et le Québec en faisant venir différents artistes du pays de ses racines. Le 18 août prochain, le plus italien des Montréalais accueillera Fabrizio Pocci, avec lequel il s’était déjà produit l’an passé au restaurant Le Trou du diable, en compagnie du grand guitariste Alessandro Finaz. Le Toscan fera d’ailleurs sa première partie le 12 août dans le cadre de la Semaine italienne, sur la scène située à l’angle de la rue Saint-Zotique et du boulevard Saint-Laurent.

_YCP9618

crédit photo : Stéphane Déchène

Au gré de ses voyages, l’ex-membre du groupe de métal Anonymus a noué pas mal de relations dans le pays de Leonard de Vinci, au point de devenir une porte d’entrée à lui tout seul sur le continent nord-américain ! « Beaucoup d’artistes italiens me contactent, mais je dois aussi gérer ma carrière », confie le jeune papa.

Avant le concert prévu à la maison de la culture Mercier, ce dernier a accepté de répondre à quelques questions avec sa gentillesse habituelle.

Toi qui le connais un peu, peux-tu nous présenter Fabrizio Pocci ?

C’est un Toscan que j’ai rencontré il y a quelques années et qui est venu l’année dernière faire une tournée au Québec. Il est de retour chez nous pour une série de spectacles, du 12 au 19 août.

Comme moi, c’est un jeune père de famille. Un jour, il a décidé de mettre sa carrière professionnelle de côté (dans le milieu médical) pour se lancer dans la musique, et puis il a sorti son premier album. Il écrit super bien, c’est un artiste très familial.

Vas-tu te joindre à lui sur scène à l’occasion du concert du 18 août à la maison de la culture Mercier ?

Oui, il y aura quelques duos autour de ses chansons et des miennes.

Dans quel style Fabrizio Pocci évolue-t-il ?

C’est dans l’ensemble assez folk, c’est assez proche de ce que je fais, nos deux univers se rejoignent très bien.

04_fabrizio_web

Fabrizio Pocci a sorti un premier album intitulé Fabrizio Pocci e il Laboratorio – crédit photo : Yvan Couillard

Visiblement, le Québec lui a plu, car il revient une seconde fois en moins d’un an !

Oui, totalement ! J’en suis très content, parce que c’est rare que les artistes italiens viennent en été, ces derniers étant souvent très occupés durant cette période en Europe. Je suis aussi ravi de lui faire découvrir Péribonka (le 14 août), qui est une super belle place dans le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Je suis content de l’embarquer lui et ses compères dans mon camion, ils vont faire l’ouverture de mon spectacle et collaborer sur quelques-unes de mes chansons.

Tu t’impliques beaucoup dans la promotion d’artistes italiens. Quels sont ceux que tu feras découvrir cette année au public québécois ?

Chaque année, je fais venir un à deux artistes au Québec, sauf cette fois, où ils seront quatre ! Outre Fabrizio Pocci, il y aura aussi Max Gazzè, un des coachs de la version italienne de La Voix. C’est un chanteur et compositeur très connu en Italie. Il se produira pour une seule date au Québec, le 7 octobre au Théâtre Rialto, dans le cadre d’une tournée américaine et canadienne.

Il y a aussi Bobo Rondelli, lui aussi très connu en Italie, un autre Toscan. Il sera au Québec du 30 octobre au 5 novembre; on le verra à Montréal, Québec, Nicolet, Pointe-aux-Trembles et Saint-Élie-de-Caxton.

Et enfin, au mois de novembre, ce sera au tour de Pepe Voltarelli, qui est venu très souvent ici, mais les dates restent encore à confirmer.

D’où t’es venu ce désir de promouvoir des artistes italiens au Québec ?

Ça fait des années que je cherche à aller jouer en Europe et la meilleure façon que j’ai trouvée, c’est de se faire des amis et organiser des échanges, comme lors de ma période heavy metal. L’idée, c’est « je te trouve un spectacle, tu me trouves un spectacle ».  Cette façon alternative s’avère parfois plus efficace que les circuits officiels. Depuis une dizaine d’années, j’ai ainsi pu faire venir des noms connus en Italie, mais aussi des artistes de la relève.

Réservez vos billets pour le spectacle du 18 août prochain à 20 h à la maison de la culture Mercier par téléphone ou directement sur le site admission.ca !

Surveillez les autres spectacles de Fabrizio Pocci à Montréal : le 13 août au Parc Notre-Dame-de-Grâce et le 17 août au Groove Nation.