Pour une neuvième année, le quartier Hochelaga-Maisonneuve sera en véritable ébullition avec la venue de ZH Festival (autrefois Zone Homa) et de tous ses évènements multidisciplinaires! Encore une fois, on retrouvera à la maison de la culture Maisonneuve une panoplie de spectacles dans des domaines très variés. Pendant les six semaines du festival, on y verra autant de la musique que de la danse, du théâtre et même de la poésie. Ce sera une occasion en or pour le public de découvrir une toute nouvelle génération de créateurs avant qu’ils ne prennent d’assaut les grandes scènes de la métropole. De quoi satisfaire votre critique culturel intérieur!

Musique

En musique, d’abord, on nous servira en plateau double Jérôme St-Kant et Les Louanges le 13 juillet. Deux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes qui manient aussi bien les mots que la guitare. Le premier extrait de Jérôme St-Kant, Skateboard, nous plonge dans son univers de grand ado avec une pop relaxe et bien sentie. Puis, de son côté, Vincent Roberge, alias Les Louanges, vient de terminer un périple jusqu’aux finales des Francouvertes 2017 et viendra nous présenter des pièces tirées de son dernier EP ensoleillé, Le Mercure.

Dès le lendemain, ce sera au tour de Caroline Savoie et de Maxime Auguste de pousser la chansonnette pour les festivaliers. Tous deux amateurs de la poésie du quotidien et de la chanson française, Caroline et Maxime feront bon mélange pour ce deuxième plateau double. Il nous propose ses « Chants de ruelle », alors qu’elle nous transporte avec ses douces compositions. Une belle soirée toute en chanson!

On nous réserve aussi quelques surprises, le 4 août, alors que le groupe d’improvisations musicales Kutshipanita! performera avec un groupe mystère! Kutshipanita! promet un beau métissage entre des artistes montréalais et d’autres issus des Premières Nations, le tout avec comme fond les projections visuelles de l’artiste atikamekw Marie-Pier Ottawa. Le mystère plane sur le reste de la soirée. On nous promet du folk aérien, mélangeant l’indie rock, l’électro et le psyché… _ _ R _ _ _ _ Réussirez-vous à deviner avant le spectacle?

Et parce que tout festival qui se respecte se doit de présenter un party de clôture officiel, pour le ZH, ça se passe le 12 août avec le DJ Allucaneat. L’artiste multidisciplinaire est tout indiqué pour clore le festival vu ses beats électros expérimentaux. Il nous assure que les corps en sueur, le bourbon limonade et les t-shirts-camisoles seront de mises pour cette dernière soirée… À suivre!

Théâtre

Le ZH Festival ne serait pas ce qu’il est sans le théâtre et toutes les expérimentations possibles dans ce domaine. Le 25 juillet, on pourra voir à l’Espace Libre Le chien est un chien pour le chien, une histoire dystopique dans laquelle on exile des centaines de citoyens chaque année pour éviter l’engorgement de la métropole. Perdus en forêt, les chiens mangent les chiens… Avec Olivier Lalancette, Émilie Ramsay, Sébastien Neault, Andréa Corbeil et Maggie Sauvé.

Ensuite, du 1er au 5 août, un mélange de douceur et de fureur s’abattra sur le festival avec De cendres. Inspirée de voyages récents en Palestine, la pièce de Gabrielle Prince-Guérard met en vedette deux jeunes femmes, l’une Palestinienne et l’autre Québécoise, qui vivent une amitié hors du commun.

Sur un ton plus léger, les festivaliers pourront voir le 8 août prochain Sont partis dans le sud, avec Myriam Fournier, Olivia Palacci et Sébastien René. Une histoire de voyage en tout inclus qui tourne au vinaigre quand quelque chose ruine la belle amitié des vacanciers pendant leur séjour.

Finalement, le 12 août, le ZH Festival, en collaboration avec le Théâtre Denise-Pelletier, mettra en scène Pendant ce temps-là à Montréal au parc Morgan. Au programme, un évènement multidisciplinaire gratuit organisé dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. En s’inspirant des lieux et des personnages historiques du quartier, le spectacle veut mettre en lumière les nouvelles créations en danse, théâtre, poésie et performance dans Hochelaga-Maisonneuve.

Poésie

On ne saurait laisser la poésie de côté, et le 3 août, c’est une lecture de Je ne te savais pas poète, tirée des correspondances entre Pauline Julien et Gérald Godin, qui aura la vedette. Interprétée par Rose-Anne Déry et Laury Huard, cette performance retrace à travers leurs écrits l’histoire de ces deux artistes ayant tant marqué le Québec.

Danse

Finalement, en danse, on pourra voir, le 19 juillet, les spectacles Cessation Garden et Topo lors d’une seule et même soirée mettant en vedette le corps comme outil artistique. Dans Cessation Garden on se laissera emporter par l’histoire d’un homme et d’un jardin étrange où vit un être mi-plante, mi-humain… Puis dans Topo, on explorera avec les interprètes Laurence Dufour et Jeimy Oviedo les limites de la topographie des corps et de leurs environnements… À voir !

Des dizaines d’autres spectacles multidisciplinaires seront présentés jusqu’au 12 août lors du festival! Il ne vous reste plus qu’à vous rendre au www.zhfestival.com pour tout savoir sur le reste de la programmation (et pour réserver vos billets!)