Lorsque le Moulin à Musique a créé sa nouvelle pièce, Nocturne, qui sera présentée pour la première fois à la maison de la culture Mercier ce vendredi 28 avril, la compagnie voulait s’assurer qu’elle toucherait son public : les adolescents. Après une centaine d’heures de médiation culturelle avec eux, la confiance règne envers ce projet solide.

À la base de la démarche qui a mené au spectacle, le Moulin à Musique avait une «intuition que la musique électroacoustique, le propos poétique et la forme éclatée de Nocture toucheraient au cœur le public adolescent», peut-on lire dans le communiqué de presse de la compagnie.

Ainsi, pour vérifier et valider cette intuition, d’octobre 2016 à avril 2017, les artistes-médiateurs ont été à la rencontre des élèves de première et deuxième secondaire de l’école secondaire Édouard-Montpetit, spécialisés en Art-Études.

Pendant 36 rencontres, les étudiants ont pu explorer les disciplines au cœur de la création du spectacle: les arts visuels avec Eugénia Reznik, la création musicale avec Marie-Hélène da Silva, la création vidéo avec Laura Gonçalves et l’écriture poétique avec Gabriel Robichaud.

Ces échanges riches ont permis d’une part aux artistes d’acquérir «matières et réflexions à porter sur scène», d’autre part aux adolescents de s’exprimer sur des thématiques présentes dans la pièce, écrite par la poète Élise Turcotte: le deuil, la solitude, les opposés et la métamorphose. Les créations des adolescents issues des ateliers, autant en composition musicale, écriture poétique qu’en arts visuels et médiatiques, forment l’exposition Textures, exposée du 20 au 30 avril prochain. Le vernissage aura lieu juste avant la première de la pièce Nocturne, le 28 avril, de 17h à 19h.


L’affiche de Textures

La démarche vous a rendu curieux face à la pièce? Voici un résumé qui vous donnera envie de marquer le 28 avril à votre calendrier!

«Une nuit d’insomnie, un garçon se demande comment les choses se transforment en d’autres choses, le rien en présence, les êtres en fantômes, les animaux en humains, les humains en animaux. Pendant cette nuit, le fantôme de son frère lui apparaît et déroule les liens qui l’enserraient. Le monde continue de se transformer…»

Nocturne
par le Moulin à Musique
le 28 avril à 19h

Textures
exposition des étudiants de l’école Édouard-Montpetit
le 28 avril, de 17h à 19h