L’arrondissement de MHM regorge d’artistes et de personnalités publiques qui y habitent, y travaillent et y ont grandi. Comment perçoivent-ils leur quartier? Qu’est-ce qui les y ont attirés? De quoi est faite leur routine, leur quotidien au sein de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve? Culture MHM présente sa série mensuelle « MHM vu par… ». Une fois par mois, un artiste ou une personnalité publique nous raconte comment il ou elle vit son arrondissement dans la vie de tous les jours.

Situé aux abords de la rue De Contrecoeur, à quelques pas du métro Honoré-Beaugrand, le parc Carlos-D’Alcantara cache une histoire d’amour et d’immigration étonnante. Inauguré en 2013, le parc est un véritable lieu de vie pour les résidents du quartier, puisqu’il abrite notamment un terrain de mini-soccer, des aires de jeux et une piste cyclable.

Celui qui a donné son nom au parc était un aristocrate d’origine espagnole ayant immigré au Québec en 1903, avec Claire Clateau, une ballerine française, pour qui il abandonna son pays et ses privilèges attachés à sa noblesse afin de pouvoir l’épouser. Contraints de recommencer leurs vies à zéro, en 1917, les amoureux achètent un terrain à Tétreaultville et commencent la production de fleurs, fruits et légumes. En 1926, Carlos D’Alcantara décède, mais l’histoire ne s’arrête pas là. Depuis, la famille D’Alcantara n’a cessé d’œuvrer dans le milieu de l’horticulture, si bien que 2017 souligne le centenaire de leurs activités.

Aujourd’hui, la relève est assurée notamment par le fleuriste des Dames D’Alcantara. Fondé à Longueuil sous l’impulsion de l’arrière-arrière-petite fille du conte D’Alcantara, Dany Gaudet, il y a seize ans, l’établissement demeure pérenne et se situe à présent sur la rue Sherbrooke Est à Montréal.

Nous avons posé quelques questions à Dany Gaudet, qui représente la 5e génération de cette famille et qui vit et travaille toujours dans l’arrondissement.

Depuis combien de temps habitez-vous ou travaillez-vous dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ?

J’y travaille depuis bientôt 16 ans. Je me souviens que j’aidais mon grand-père aux serres sur Notre-Dame alors que j’avais environ 10-12 ans. Nous allions ensemble chez un fournisseur situé sur la rue Ontario à la jonction de Sainte-Catherine. Le trajet, au cours duquel on voyait le bord du fleuve et le Port de Montréal, me fascinait !

Pourquoi avez-vous choisi de vivre et de travailler dans cet arrondissement ?

Ma famille, dont mon ancêtre Carlos D’Alcantara, a fait ses débuts en affaires dans ce magnifique arrondissement… il y a de cela 100 ans cette année ! Je ne me voyais pas opérer une boutique de fleuriste dans l’ouest de Montréal. Nous sommes tous nés dans l’est !

Quel est votre lieu de détente favori ?

Mon lieu de détente favori est le parc de la Promenade-Bellerive. Cet endroit a un sens pour moi depuis que j’ai l’âge de conduire. C’est l’endroit où je me retrouve pour réfléchir, pleurer, pêcher, prendre des décisions importantes dans ma vie. Je sens que je fais partie de la terre et des arbres. C’est difficile à expliquer !

Quelle est la plus belle rue ou le plus bel endroit public de l’arrondissement ?

Le marché Maisonneuve. Ce marché est rafraîchissant. L’été, on y retrouve les marchands qui me ramènent à l’époque où mon grand-père et ses oncles vendaient leurs cultures de fleurs et les légumes des serres à tous les marchés de Montréal. Une étape importante dans la vie de mon grand-père qu’il aime beaucoup me raconter.

Fréquentez-vous le parc Carlos-D’Alcantara qui porte le nom de votre arrière-arrière-grand-père ?

Le parc Carlos-D’Alcantara a été pour nous une très belle reconnaissance. Avec ce parc, Montréal nous a permis de faire partie de son histoire. Le fait que ce soit un parc de cette dimension (avec tous ses services et jeux destinés aux citoyens de tous les âges) me touche énormément. Je vois ce témoignage comme un grand MERCI pour la passion et le dévouement que nous démontrons face à notre clientèle depuis toutes ces années. Je m’y retrouve 2 ou 3 fois par année, pour marcher et m’inspirer à continuer…

Quel est votre café préféré dans le quartier ?

Je ne prends malheureusement pas le temps d’aller prendre un café et simplement relaxer ! Toutefois, je vais souvent encourager la petite épicerie ML près de notre nouvelle boutique. Le café est offert avec l’achat d’une brioche maison… alors je me régale. Je préfère encourager les petits commerçants que les grandes surfaces.

Quel est l’endroit idéal dans MHM pour rencontrer des amis ?

C’est un endroit gigantesque de MHM : les parcs aux alentours du Stade olympique. Le moment le plus fort que j’ai en mémoire est lorsque Kent Nagano avec l’Orchestre Symphonique de Montréal et des chanteurs d’opéra ont fait une prestation à ciel ouvert…  J’y étais avec des amis et j’ai encore des frissons juste en y repensant!

Quel est l’endroit le plus romantique de MHM ?

L’endroit romantique de MHM est sans hésitation le parc de la Promenade-Bellerive, situé au bord de l’eau, ou encore l’ancien marché Maisonneuve. J’ai amené mon copain au parc de la Promenade-Bellerive et nous y avons vécu des moments magiques ! Marcher main dans la main à regarder descendre le beau fleuve… C’est tellement romantique !

Quelles activités aimez-vous faire avec vos enfants dans l’arrondissement ?

Mon fils aime bien le Jardin botanique. Peut-être que c’est de famille après tout… les plantes, les différents climats et les papillons ! (rires)

Quel est votre trésor caché de MHM ?

Je n’ai pas de lieu secret. Mais je me rends quelques fois dans l’année au cimetière de l’Est. Je parle souvent à Carlos et au grand-père Jo (Joseph D’Alcantara, le père de mon grand-père) qui reposent au monument familial. J’ai connu grand-père Jo jusqu’à mes 11-12 ans et c’était un grand homme d’affaires. Tout en me recueillant, je leur demande de l’aide dans mes moments plus difficiles. Pas toujours facile d’être en affaires !

Comment qualifieriez-vous les gens de l’arrondissement de MHM ?

Majoritairement, les gens sont sympathiques. J’aime le quartier, j’aime servir la clientèle de tous les âges. Je vis, en tant que fleuriste, vraiment toutes sortes d’émotions et j’aime revoir des clients qui sont satisfaits de nos services. Ne serait-ce que partager avec eux leurs joies et leurs peines…

Si vous deviez décrire MHM en quelques mots, que diriez-vous ?

J’aurais aimé y vivre il y a 100 ans, afin de savoir comment c’était, la belle époque. En même temps, je trouve qu’il y a de plus en plus de secteurs renouvelés. Je ne déménagerais pour rien au monde dans un autre coin de Montréal. Mes racines sont ici.

 

Archives

Si vous deviez convaincre un ami de venir s’y établir, que lui diriez-vous ?

Je lui dirais que c’est un quartier en éternelle évolution pour le bien-être de ses citoyens. Je pense aux parcs, aux petites boutiques et aux cafés. C’est, pour moi, l’un des plus beaux arrondissements de Montréal. Peut-être que j‘ai un parti pris pour MHM parce que toute ma famille y a vécu, grandi et travaillé. Je l’ai dans le sang cet arrondissement et pour au moins 20 ans encore avec le Fleuriste Dames d’Alcantara !

Pour en savoir plus sur le Fleuriste Dames D’Alcantara et l’histoire de Carlos D’Alcantara : https://www.alcantarafleuriste.com/FR/historique.asp