Partez à la découverte de quelques rues de Mercier avec notre collaborateur de l’Atelier d’histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, André Cousineau. Ce mois-ci, nous découvrons l’histoire derrière trois rues du quartier; l’avenue Lebrun, la rue Mousseau et le boulevard Pierre-Bernard.

Avenue Lebrun

Cette rue traverse le lot #397 du nord au sud. Avant 1906, il était propriété du futur premier ministre Lomer Gouin et de son beau-frère Joseph-Honoré Mayrand. La partie au sud de la voie ferrée est lotie. Une rue porte le nom de Mercier tandis que l’autre n’est pas nommée. En novembre 1906, Napoléon Lebrun se porte acquéreur du lot qui devient désormais le parc Lebrun. Le nom de la rue Mercier demeure, tandis que l’autre devient l’avenue Lebrun.

Dans son développement du parc Lebrun, Napoléon Lebrun a probablement profité de la présence de Tétreaultville, dont les terres sont immédiatement voisines de la sienne. De plus, Pierre Tétreault et Napoléon Lebrun sont voisins lors du recensement de 1901. Les familles sont également liées par le mariage puisque le fils de Pierre Tétreault, Joseph-Pierre, épouse Marie-Louise, fille de Napoléon Lebrun.

Une école portera également le nom de Lebrun. Elle est construite en 1911 et située à l’angle de Honfleur (plus tard Hochelaga) et Mercier.

Rue Mousseau

Durant l’existence de Tétreaultville (1907-1910), cette rue portait le nom de Saint-Pierre. Après l’annexion, elle devient De Rocheblave puis, finalement, Mousseau en 1915. Elle vient honorer l’abbé Charles-Ovide-Mousseau, deuxième curé de Sainte-Claire-de-Tétreaultville de 1910 à 1916. À cette époque, la première église de Tétreaultville était située sur la rue De Rocheblave entre Dorchester (plus tard Honfleur et Hochelaga) et Boyce (Pierre-De Coubertin). En 1915, la commission de toponymie décida donc de changer le nom de la rue De Rocheblave en rue Mousseau en l’honneur du curé de la Sainte-Claire. Signalons que pendant un certain temps, la rue Sainte-Claire porta le nom de Mousseau, avant de changer pour Langemarck et finalement Sainte-Claire.

La création de la paroisse St-Bernard en 1922 retranche la partie de la paroisse au sud de la voie ferrée. Le curé Noël Fauteux suggère alors de déplacer l’église qui ne se trouve plus au centre de la paroisse. On la reconstruit sur la rue Langemarck (aujourd’hui Sainte-Claire) entre Azilda (aujourd’hui Pierre-Tétreault) et Baldwin. Elle est bénie en octobre 1925.

Sur la rue Mousseau, on retrouve également l’école Le Caron, maintenant une annexe d’Irénée-Lussier, et également l’école La Vérendrye, une école primaire internationale.

Boulevard Pierre-Bernard

Ce boulevard tire son nom de Pierre Bernard (1866-1924), propriétaire, avec son frère Bernard, des lots #403 et #404 qui formaient un développement domiciliaire appelé Terrasse Bernard.

Vers 1907, les frères Bernard font lotir les deux lots. Pierre fera tracer les deux rues plus à l’ouest qui porteront le nom d’avenue Bernard et d’avenue Desmarteau. Pierre Bernard habitait la maison ancestrale dite maison Brouillet-Bernard, deuxième maison plus ancienne de Mercier. Elle est actuellement entourée de condos. Pierre Bernard sera le dernier maire de Longue-Pointe de 1905 à 1910 avant l’annexion de Longue-Pointe à Montréal. Pour attirer les jeunes familles dans ce développement, on fera même construire l’Académie Saint-Bernard. Après la mort de son frère Pierre, Bernard Bernard vend la partie sud du lot #403 à Carlos d’Alcantara. C’est sur cette partie du terrain que Carlos et ses fils aménageront des serres. Cette propriété demeurera dans cette famille jusqu’en 1999. La Ville de Montréal a aménagé le parc Pierre-Bernard en hommage à l’ancien maire de Longue-Pointe. Ce parc est situé derrière l’école La Vérendrye et est délimité par la rue de Teck, le boulevard Pierre-Bernard, la rue Sainte-Claire et la rue Mousseau.