Du 29 juin au 3 août 2017, les Concerts populaires de Montréal vous présentent une série de six grands spectacles de musique classique, chaque jeudi soir au cœur du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Pour cette 53e édition, le bal s’ouvre avec une « Soirée romantique » et se clôture « Sous le signe de la camaraderie », ou, autrement dit, avec un événement où le thème de l’amitié sera mis à l’honneur. CultureMHM vous propose d’en découvrir davantage sur ce concept et la programmation, par le biais d’un entretien avec Sylvie Demers, directrice générale des Concerts populaires de Montréal.

 

Les Concerts populaires de Montréal, 54 ans d’histoire!

Pour ce grand événement annuel, dont la mission est de promouvoir et de familiariser une audience issue d’un milieu dit « populaire » à la musique classique et symphonique, tout commence grâce au maire Jean Drapeau qui initie le mouvement en 1963. Il crée le concept, avec de nombreux concerts présentés tout au long du mois de juillet à l’Aréna Maurice-Richard. Au fur et à mesure, la série se resserre autour de six concerts exceptionnels par saison, qui se tiennent désormais au Centre Pierre-Charbonneau. À noter que, depuis leur création, les Concerts populaires conservent une grande qualité artistique et des tarifs plus qu’abordables pour leurs événements ! En effet, des spectacles entre 25$ et 38$ viennent s’immiscer dans les oreilles des spectateurs chaque été, en s’éloignant du centre-ville pour être présentés directement dans l’Est montréalais.

Mais ce n’est pas tout : en plus de la mission honorable qu’ils se sont donnés, les Concerts populaires de Montréal aident la jeunesse à s’insérer dans le monde du travail. « Nous avons un projet pour les Jeunes Orchestrés, qui fêtent leur 20 ans cette année en partenariat avec le Centre d’emploi du quartier. Aux Concerts populaires de Montréal, nos bénévoles prennent en main des jeunes pour les aider dans leur première expérience d’emploi. Ces jeunes viennent aussi comme bénévoles pour aider, rencontrer les gens et les artistes.  Marc Hervieux fait toujours une petite rencontre avec eux pour les motiver, les aider à poursuivre dans ce qu’ils veulent accomplir comme rêve », nous explique Sylvie Demers.

 

Des thématiques variées tout au long de l’été

Cette année, un éventail de thèmes a inspiré les Concerts populaires de Montréal. Pour commencer en beauté, une soirée romantique fait partie du programme : l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal y présente, en collaboration avec le Chœur classique de Montréal et trois solistes, des œuvres de Robert Schumann et de Charles Gounod. La semaine suivante, soit le jeudi 6 juillet, le riche répertoire des Beatles, qui ont bien sûr marqué l’histoire de la musique pop, est revisité et interprété en version orchestrale : « J’ai eu la chance de voir ce spectacle à la Place des Arts, c’est exceptionnel ! », s’enthousiasme notre interlocutrice qui a déjà hâte de le présenter dans le cadre des Concerts populaires. La symphonie, dans toute sa somptuosité, constitue un autre thème et permet d’organiser une soirée en son honneur avec des œuvres de Mendelssohn, Tchaïkovski et Beethoven jouées dans un même concert, le 27 juillet. Enfin pour clore la saison le 3 août, Marc Hervieux, Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier célèbrent l’amitié « Sous le signe de la camaraderie », avec l’Ensemble Sinfonia de Lanaudière pour les accompagner. Ce même ensemble présentera également un concert intitulé Les trois sopranos, le 13 juillet au Centre Pierre-Charbonneau.

 

 

Le 375e de Montréal célébré lors de cette édition!

Bien sûr, les Concerts populaires de Montréal célèbrent eux aussi le 375e anniversaire de la ville cette année. Un concert organisé le 20 juillet, et intitulé Garde-à-vous, permettra une exploration de la musique militaire.  Cornemuses, tambours et instruments à vent seront de la partie, grâce aux instrumentistes issus du Soutien aux Cadets de la Région Est, du Groupe de cornemuses et tambours de la GRC, et de L’Orchestre à Vents Non Identifié (OVNI). « Ça va être un spectacle unique, on ne le verra nulle part ailleurs! Les cornemuses vont commencer, il y aura des danseuses écossaises également pour les accompagner, puis les cadets vont prendre le relais, avant une seconde partie assurée par l’OVNI », promet Sylvie Demers. « Et puis, à part peut-être pour les cornemuses, ce sont tous des jeunes musiciens! Dans les cadets, ce sont les meilleurs du Québec qui se réunissent pour la soirée, et au sein de l’OVNI, ce sont des jeunes supposés être amateurs, mais quand on les entend, ça sonne bien plus professionnel qu’autre chose », ajoute-t-elle.

Afin de vivre pleinement « l’expérience MHM », des boîtes à lunch seront vendues dans le hall d’entrée avant chaque spectacle par la boulangerie de quartier Nina Beri (située sur la rue Ontario Est).

Pour ne rien manquer de la série des Concerts populaires de Montréal cet été, vous pouvez visiter leur site internet ici, ou bien accéder directement à la billetterie et vous procurer vos places en suivant ce lien.