C’est pour le bonheur des littéraires que le classique roman québécois de Gaétan Soucy, La petite fille qui aimait trop les allumettes, s’est retrouvé sur nos écrans de cinéma cette année. À la réalisation, on retrouve Simon Lavoie, qui a également réalisé les films Le déserteur et Le torrent (lequel est inspiré du roman de l’écrivaine Anne Hébert). Le cinéaste propose ici une adaptation plutôt libre et poétique du roman de Soucy.

Ce film dramatique présente l’histoire de deux enfants vivant en périphérie de la société et ayant été isolés par leur père. À la mort de ce dernier, les enfants, désormais libres, seront confrontés à la dure réalité du monde extérieur, ce qui changera leur vie de manière significative et chamboulera le système de valeurs à travers lequel leur identité s’est forgée. Le long métrage propose une facture visuelle sobre, en noir et blanc, à l’image de l’austérité au coeur de cette histoire.

Ne manquez pas la chance de voir ce grand film, le 11 décembre prochain, à 19 h, à la maison de la culture Maisonneuve.

Pour plus d’information sur la séance de visionnement, c’est par ici!

Le Ciné-Club Caserne 45 est une initiative de la maison de la culture Maisonneuve et de citoyens d’Hochelaga-Maisonneuve visant à offrir un accès à des films de haut calibre pour les citoyens du quartier et surtout à un prix très abordable. C’est un 3 $ bien investi pour du cinéma de qualité!