Et si on célébrait les mots? Les mots d’ici, oui, mais aussi les jolis mots d’ailleurs. C’est ce que Richesse des langues, une série d’événements poétiques, vous propose de faire du 24 au 28 avril à la maison de la culture Maisonneuve dans le cadre de sa deuxième édition. Entrevue avec Queen Ka, qui sera bien sûr de la fête!

Slam, poésie, chanson… Rien ne sera en reste lors des cinq soirées de performance poétique présentées par Richesse des langues. « La beauté qu’on remarque dans la performance, c’est que la poésie est un langage commun. Avoir accès à un événement qui met en valeur la richesse poétique, c’est magnifique! », indique Queen Ka, qui donne elle-même dans la poésie performative, avec enthousiasme.

Riche programmation

C’est que Richesses des langues réussit à ratisser large à travers ses diverses propositions. Le bal sera lancé avec un potluck littéraire animé par Chloé Sainte-Marie le 24 avril! L’idée? Les amateurs et professionnels de la poésie sont invités à venir partager de jolis mots entre plats et vins. Le prix d’entrée? Un plat fait de vos mains!

Le 25 avril, place à Des mots sur mesure VII, une soirée animée par Monique Giroux, qui conjuguera les talents d’auteurs-compositeurs-interprètes de grandes traditions – dont Nazih Borish, Fernando Gallego, Ilam, Elham Manouchehri, Anna-Maria Melachroinos et Suzi Silva – qui mettront en musique des textes phares du Québec.

Queen Ka sera aux côtés de Ben Hébert et de Yo Du Milieu pour la soirée Chanson, slam et poésie le 26 avril prochain, un moment où on nous promet de faire « le plein d’immensité ».

Le 27 avril sera bien rempli grâce à la Coupe internationale Richesse des langues, une soirée sous le thème du talent international. Des slameurs de partout dans le monde – Japon, Australie, France, République tchèque, alouette – se donneront la réplique pour le plus grand plaisir du public. Qui gagnera la coupe Richesse des langues? À vous de décider!

Richesse des langues prendra fin le 28 avril avec une soirée de performance slam poésie. Au son de deux musiciens, six poètes feront chanter les mots : Eunice Andrada (Australie/Philippines), Anatol Svahilec (République tchèque), Takeo Oshima (Japon), le Grand Slack, Amélie Prévost, Jean-Maxime Lévesque (Québec). À travers plusieurs langues, la poésie trouvera un terrain commun entre partage et émotion. « On aura droit à un haut calibre de performeurs! Personnellement, j’ai très hâte de voir ça! », lance Queen Ka.

Un événement primordial

Selon l’artiste, Richesse des langues est « une belle occasion pour découvrir. Ça peut être difficile quand ça coûte trop cher, mais c’est l’occasion idéale d’aller à la rencontre de cette pratique singulière de la poésie! » L’endroit choisi pour présenter l’événement n’est pas banal non plus, selon elle. « Il faut que la culture soit accessible le plus possible à tous. »

Alors que Richesse des langues en est à sa deuxième édition, l’amoureuse des mots nous encourage fortement à prendre le bateau dès le début. « Il faut appuyer dès maintenant cette démarche originale et mixte. On ne voudrait pas que ça meure dans l’oeuf. »

L’événement Richesse des langues sera présenté du 24 au 28 avril 2018 à la maison de la culture Maisonneuve. Pour toutes les informations, c’est ici.