Lorsqu’on pense à Station Vu, ce cinéma de quartier de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, il est tentant de le comparer au village d’Astérix : un cinéma indépendant porté par d’irréductibles passionnés de films. Station Vu est l’un des rares cinémas indépendants à Montréal et, comme à son habitude, il offre une programmation variée et audacieuse pour le mois de novembre.

Avec le froid, le mois de novembre apporte une sélection de films relevés pour les cinéphiles de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve comme nous le rappelle Julie-Andrée Héroux du cinéma Station Vu. Elle revient sur la mission de ce cinéma de quartier : diffuser un cinéma de qualité tout en permettant à son public de découvrir l’envers du décor en lui permettant d’assister à des « Questions et Réponses ».  Ces sessions de questions-réponses permettent aux spectateurs d’échanger avec les artisans des films qu’ils ont pu voir au cinéma Station Vu. Étant donné les places limitées disponibles dans la salle de projection, ces rencontres entre le public et les professionnels se déroulent toujours dans une atmosphère informelle et chaleureuse.

452f0ba33d8a6310aabf01efb15577ea   longue-vue-sur-court9-le-film jeunesseetre-et-devenirwaseskun

Ce mois-ci, le cinéma Station Vu accueille lors de ses sessions questions-réponses le réalisateur et directeur photo André Turpin pour son travail sur Juste la fin du monde de Xavier Dolan qui relate l’histoire d’un dramaturge qui revient dans sa famille pour leur annoncer sa mort prochaine. Stéphane E. Roy et Éric Tessier, 2 des 9 réalisateurs de 9, le film, présentent leur comédie composée de 9 sketchs. Le réalisateur Steve Patry est présent pour son documentaire Wakeskun qui suit un groupe d’hommes dans un centre de détention alternatif prônant une philosophie autochtone. La documentariste Ève Lamont accompagne son film Le Chantier des possibles qui brosse le portrait du quartier montréalais Pointe-Saint-Charles et de son rôle d’avant-garde dans le développement des services publics et communautaires.

En plus de ces films, le cinéma Station Vu présente aussi le nouveau film du Québécois Kim Nguyen Un ours et deux amants et Moi Nojoom, 10 ans, divorcée de la réalisatrice yéménite Khadija al-Salami. Le film coup de cœur du mois est Boyhood de Richard Linklater qui avait été finaliste à l’Oscar du meilleur film en 2015. Côté documentaires, les cinéphiles sont bien servis avec Merci, patron! du journaliste français François Ruffin, le succès Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent et Être et Devenir de Clara Bellar.

En novembre, le cinéma Station Vu célèbre aussi les courts-métrages en s’associant avec le Festival international de courts-métrages du Sud-Ouest de Montréal Longue vue sur le court. Le 18 novembre, le public pourra assister à la projection des courts-métrages présentés à l’édition 2015 de Longue vue sur le court. Le 25 novembre, vous pourrez voir les courts-métrages présentés la veille au festival. De plus, si un critique sommeille en vous, le cinéma Station Vu vous offre la chance de faire partie du jury qui devra attribuer le Prix Station Vu à un court-métrage de la sélection 2016 de Longue vue sur le court.

C’est dire à quel point les spectateurs du cinéma Station Vu auront un mois de novembre bien rempli!