L’été est à nos portes et, avec lui, viendront les vacances qui mèneront plusieurs enfants en camp, au chalet ou en voyage. Mais s’il est important de profiter des activités extérieures durant la belle saison, le réseau des bibliothèques de la Ville de Montréal nous rappelle aussi qu’il est important pour les enfants de s’adonner à la lecture. En participant au programme pancanadien du Club de lecture d’été TD, les 45 bibliothèques de la métropole offrent diverses activités amusantes afin de s’assurer que les jeunes de 3 à 13 ans trouvent autant de plaisir à se plonger dans un livre durant l’été qu’à jouer dehors. Rencontre avec Delphine Guibourgé, bibliothécaire à la Ville de Montréal, pour en savoir plus sur le Club de lecture TD.

«Il a été prouvé que les enfants qui continuent à pratiquer la lecture pendant l’été ont tendance à revenir à l’école à la rentrée avec de la matière beaucoup plus assimilée et intégrée par rapport à ce qu’ils ont fait l’année d’avant», nous confie d’emblée Delphine Guibourgé, qui œuvre comme bibliothécaire à la métropole depuis dix ans. C’est donc dans cet objectif éducatif, bien sûr, mais aussi très ludique que la Bibliothèque de Toronto, en partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada, s’est lancée dans ce club de lecture tout à fait gratuit, destiné aux enfants de 3 à 13 ans, et financé par le Groupe Banque TD.

Ce financement, il sert notamment à offrir aux participants du matériel gratuit qui comprend «un petit carnet de lecture, des autocollants, un petit code d’accès pour pouvoir aller sur le web se connecter au site de façon un peu plus personnalisée, pour mettre des résumés de lecture et aller voir un tas de contenu». À cela s’ajoutent de nombreuses animations – pour la plupart des bibliothèques à raison d’environ une par semaine – dirigées par des bibliothécaires et qui permettent aux enfants d’effectuer de nombreuses activités (bricolages, jeux, discussions) en lien avec le thème annuel du club de lecture.

Cette année, le Club de lecture TD s’opère sous le thème «Fous de nature», ce qui implique «un mélange d’un petit peu d’exploration, de douce folie, mais aussi de nature». Se pourrait-il donc que la thématique de 2016 soit la parfaite recette pour combiner la lecture et l’exploration du dehors? En tous cas, «ils aiment vraiment ça, on le voit. Et ils sont super fiers de lire, de montrer ce qu’ils lisent, puis de participer à tout ça; ils apprennent plein de choses», relève fièrement la bibliothécaire, qui ne manque pas, non plus, de souligner l’implication des bibliothèques montréalaises au programme, dont trois des établissements se sont distingués lors de la dernière remise des Prix TD. La bibliothèque Rosemont et la bibliothèque Robert-Bourassa se sont mérité la première et la deuxième position, alors que la bibliothèque Henri-Bourassa a reçu une mention. «Ça montre l’enthousiasme, l’énergie, la motivation qui est dépensée pour ce programme

Fous de nature - Club de lecture TD

Les massicottes de l’édition 2016 du Club de lecture TD

Si le Club de lecture TD est d’aussi grande qualité, selon notre interlocutrice, c’est qu’il est conçu par des bibliothécaires. Elle-même fait d’ailleurs partie du comité francophone qui crée, année après année selon la thématique choisie, une liste de livres qui s’inscrivent bien dans le thème et qui sont des publications francophones et non des traductions. «C’est donc super bien adapté, et il y a aussi un guide d’animation pour permettre aux bibliothèques de partout au Québec d’avoir des animations clé en main, du matériel qui se photocopie et qui donne des idées de quoi faire avec les enfants, en bibliothèque, en lien avec le thème et les livres. Car il y a toujours des liens qui sont faits vers les livres; évidemment, l’objectif, c’est que les enfants lisent.» Chaque bibliothécaire est donc en mesure de proposer des titres à ses participants, selon les intérêts démontrés par chacun lors des activités.

Ils sont près de 8 000 à s’inscrire au club qui s’étale en général sur huit semaines durant la saison estivale. Cela dit, les activités et les façons dont le club est opéré diffèrent d’un établissement à un autre : «il est diffusé de différentes façons dans les bibliothèques, en fonction de la réalité du quartier de chacune, de leur clientèle et de leurs habitudes. C’est très, très flexible, et chacun l’adapte à sa réalité», décrit Delphine Guibourgé, en rappelant l’importance du matériel fourni par le Club de lecture, qui sert de guide duquel s’inspirer plutôt que de règlements.

«La plupart des bibliothèques, ce qu’elles font, c’est qu’elles partent de cette liste-là. Il y en a qui mettent les documents listés au milieu de leur propre collection, mais qui laissent les enfants lire ce qu’ils veulent, même si ça n’est pas sur le thème, tant qu’ils lisent. D’autres, au contraire, sortent ces documents-là sur le thème en question, de la bibliographie qui leur est fournie, et puis les enfants peuvent fouiller dans tout ça.» Dans cette liste, on retrouve autant des documentaires que des romans; des bandes dessinées que des films ou, dans certaines bibliothèques, même des suggestions de jeux de société en lien avec le thème.

«Chaque bibliothécaire reçoit notre liste de titres de livres, mais il peut en ajouter en fonction de sa collection, parce qu’elle n’est pas du tout exhaustive, la liste qui est faite, explique Mme Guibourgé. On sort à peu près une quinzaine de titres, mais évidemment, il y en a bien plus. Donc celles qui veulent partir avec ça ont déjà une bonne base et elles voient un peu ce que le thème représente, et elles peuvent en ajouter d’autres, dans l’objectif de mettre en valeur leur propre collection.» Cependant, au-delà de la mise en valeur du répertoire de chaque bibliothèque, le but ultime du club de lecture est néanmoins d’attirer les enfants dans le plaisir et dans la bonne humeur. Si un enfant est un peu plus réticent et veut commencer par une bande dessinée, soit! «On leur amène n’importe quelle lecture, du moment qu’ils lisent!»

L’important, c’est donc que les jeunes soient motivés grâce aux activités, et qu’on réussisse à les inciter à lire. «Il y a le côté ‘’conserver les acquis’’ de l’année scolaire précédente, mais pour nous ce qui est important, c’est qu’ils s’approprient la bibliothèque et que ça devienne vraiment une habitude de la fréquenter et de bénéficier de tous ses services.» La forme ludique du club permet en effet aux enfants de s’approprier le lieu qu’est leur bibliothèque de quartier, de s’approprier les collections, de rencontrer le personnel et de créer des liens. Éventuellement, on espère que tout ça leur permet aussi d’avoir envie de revenir et de fréquenter la bibliothèque, car «ça va bien au-delà que juste le plaisir de lire, c’est vraiment d’ancrer le livre dans le quotidien

D’ailleurs, les nombreux engagements qui occupent un enfant durant l’été ne sauraient l’empêcher de participer au club : bien sûr, plus un enfant lit, plus il a de chances d’obtenir des prix de participation à la fête de clôture du club; bien sûr, aussi, qu’il est encouragé à lire de nombreux ouvrages, quels qu’ils soient, et à partager ses impressions en ligne ou lors des rencontres hebdomadaires dans la bibliothèque de son quartier – activités et animations qui ne sont pas obligatoires pour s’inscrire au club! -, mais Delphine Guibourgé se fait rassurante : «on a quand même la chance de gagner même si on n’a pas eu le temps de dévorer une cinquantaine de livres pendant l’été! Mais c’est sûr que plus on lit, plus on a de chances. Plus on lit, plus on est gagnant, dans tous les sens du terme!»

Ne manquez pas les fêtes d’ouverture du Club de lecture TD dans les bibliothèques de l’arrondissement :
=> Bibliothèque Maisonneuve : le samedi 18 juin, de 14 h 00 à 15 h 30
= > Bibliothèque Langelier : le samedi 18 juin, de 13h 30 à 15 h 00
=> Bibliothèque Hochelaga : le samedi 18 juin, de 13h 30 à 15 h 00
=> Bibliothèque Mercier : le dimanche 26 juin, de 13h 30 à 15 h 00

Rendez-vous sur le site web du Club de lecture TD afin de trouver la bibliothèque participante la plus près de chez vous !

Voici 10 recommandations de lecture faites par le comité de bibliothécaires dont fait partie Delphine Guibourgé, pour les 3 à 13 ans, en lien avec le thème de cette année au Club de lecture TD : «Fous de nature».

1. Bêtes texte de Guy Marchamps, illustrations de Bellebrute La Bagnole, 2012 3-8 ans Betes-Guy-Marchamps-Bellebrute-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
2. Quelle salade! texte et illustrations de Virginie Egger La Bagnole, 2012 6-8 ans Quelle-Salade-Virginie-Egger-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
3. L’arbragan texte et illustrations de Jacques Goldstyn La Pastèque, 2015 6-9 ans L-arbragan-Jacques-Goldstyn-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
4. Pikiq texte et illustrations de Yayo La Bagnole, 2015 3-8 ans Pikiq-Yayo-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
5. Le pou texte et illustrations d’Élise Gravel La courte échelle, 2015 5 ans et moins Le-pou-Elise-Gravel-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
6. La grotte de la déesse texte de Nancy Montour, illustrations de Jared Karnas Bayard Canada, 2014 6-8 ans La-grotte-de-la-deesse-Nancy-Montour-Jared-Karnas-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
7. Papillons de l’ombre texte d’Agnès Grimaud, illustrations de Camille Lavoie Dominique et compagnie, 2014 9-12 ans Papillons-de-l-ombre-agnes-grimaud-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
8. Le renard apprivoisé texte d’Alain Stanké, illustrations de Jocelyne Bouchard Soulières Éditeur, 2013 9-12 ans Le-renard-apprivoise-Alain-Stanke-Jocelyne-Bouchard-club-de-lecture-TD-Culture-MHM
9. Billy Stuart, tome 4 : Dans l’œil du cyclope texte d’Alain Bergeron, illustrations de Sampar Éditions Michel Quintin, 2012 9-12 ans Billy-Stuart-Dans-l-oeil-du-cyclope-Alain-Bergeron-Sampar-Club-de-lecture-TD-Culture-MHM
10. Les vacances texte de Rhéa Dufresne, illustrations d’Orbie Éditions de l’Isatis, 2014 3-5 ans Les-vacances-Rhea-Dufresne-Orbie-Club-de-lecture-TD-Culture-MHM